L’ail des ours, un ail plein de vertus

Share

L’ail des ours est une plante vivace, aromatique et médicinale qui pousse à l’état sauvage.  Ses bienfaits sont nombreux, on lui prête des vertus amincissantes, digestives, antioxydantes, dépuratives, antiseptiques, antibiotiques… En cuisine elle parfume les plats et les tisanes, agrémente les salades, les potages…

 

L'ail des ours

 

L’ail des ours est utilisé depuis des millénaires comme plante médicinale purifiante. Aussi appelé  “ail sauvage” ou ail des bois, on lui reconnaît des vertus bien supérieures à l’ail commun. Il pousse en Europe, particulièrement dans l’est de la France, en Anjou, en région parisienne, en montagne, excepté en région méditerranéenne. Pourquoi “ail des ours” ? La période de la floraison de l’ail des ours correspond à la fin de l’hibernation des ours, ceux-ci en raffolent et le dévorent pour reprendre des forces.

 

 

L'ail des ours

 

Cette plante vivace pousse dans les sous-bois et au bord des rivières. D’ailleurs elle a besoin de beaucoup d’humidité et d’ombre pour se développer. Le printemps est le début de la saison, en mars on découvre les premières pousses, puis début avril les boutons floraux apparaissent et fin avril les fleurs blanches s’ouvrent. Afin de conserver toutes les saveurs, nous vous conseillons de cueillir les feuilles avant la floraison.

 

Cependant, attention, les feuilles de l’ail des ours ressemblent beaucoup à celles du muguet qui elles sont toxiques. Toutefois, elles sont reconnaissables par leur souplesse ce qui n’est pas le cas des feuilles de muguet plus rigides. D’ailleurs, pour ne pas faire d’erreur, froissez-les dans vos mains, elles dégagent une odeur d’ail plus prononcée.

 

les vertus de l’ail des ours :
  • lutte contre le mauvais cholestérol,
  • diminue la tension artérielle,
  • facilite la digestion, (agit contre les ballonnements, les diarrhées, les flatulences),
  • purifie le sang,
  • active la circulation sanguine,
  • soulage les infections virales et respiratoires,
  • Renforce l’immunité,
  • calme l’eczéma et les furoncles…

 

 


                                                                                                       cuisiner l’ail des ours

Tige, feuille, bouton de fleur et fleur, tout se mange dans la plante. En effet, les feuilles, les tiges et les boutons floraux se dégustent crus en salades, ou cuits avec des légumes, des pâtes, du riz, des viandes, des poissons, des salades, ou dans l’omelette…

 

 

L'ail des ours
 recette le pesto d’ail des ours pour 4 personnes

 

ingrédients :

  • 130 gr de feuilles d’ail des ours
  • 50 g de parmesan râpé
  • 30 g de noix hachées (ou pistaches, amandes, pignons, des herbes…)
  • 100 ml d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel et de poivre

préparation :

Après avoir rincé les feuilles d’ail des ours, mixez-les avec l’huile d’olive. Puis ajoutez le parmesan et les noix hachées et mélangez le tout avec une fourchette. Pour terminer, assaisonnez avec le sel et le poivre.

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

L'ail des ours

recette de beurre d’ail des ours

 

ingrédients:

  • 100g de beurre demi-sel
  • 25g de feuilles d’ail des ours
  • 1 pincée de poivre

 

préparation :

Tout d’abord, sortez le beurre du réfrigérateur au moins 1 heure afin qu’il ramollisse. Coupez-le en morceaux puis rajoutez-le aux feuilles finement hachées et mélangez. Ensuite, assaisonnez avec le poivre. En outre, si vous souhaitez des doses plus importantes, multipliez les quantités.

Pour finir, remplissez vos pots. Cependant, si vous voulez en congeler, formez un saucisson en utilisant un film alimentaire. Puis laissez-le refroidir dans le réfrigérateur, sortez-le quand est bien dur et coupez-le en rondelles assez épaisses pour faire de petites portions.

 


ou le trouver ?

Vous pouvez l’acheter sur les marchés, frais ou séché, et dans les magasins bio.

 

 contre indication
En revanche, l’ail des ours est contre-indiqué aux femmes enceintes et allaitantes. Si vous avez des problèmes respiratoires, d’irritation gastrique, urinaire, d’inflammation cutanée, consultez votre médecin avant d’en consommer. De plus, si vous suivez un traitement, ne l’arrêtez pas.
Retrouvez tous les article du magazine Capkala en cliquant sur le lien suivant : http://mag.capkala.fr/
Share
Caroline

(480Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *