Betterave, sport et cerveau

Share

La betterave est particulièrement riche en nitrates naturels (N03). Les nitrates sont convertis en nitrites dans la bouche par les bactéries. Ils sont ensuite transformés en oxyde nitrique (NO) par l’acidité gastrique. Cette transformation est encore plus efficace lorsqu’elle se fait en présence de vitamine C et de polyphénols. La betterave contient également ces deux éléments.

(Article rédigé par Brigitte Karleskind pour Nature-Sciences-Santé https://www.nature-sciences-sante.eu/accueil/)

betterave

 

L’oxyde nitrique favorise la vasodilatation intestinale et permet ainsi un meilleur débit sanguin intestinal. Il conduit également à une dilatation des vaisseaux sanguins et, par suite, à une baisse de la pression sanguine. L’effet vasodilatateur de l’oxyde nitrique est augmenté par l’effort.

Par ailleurs, les nitrates peuvent améliorer les performances sportives en dilatant les vaisseaux musculaires et en augmentant ainsi l’efficacité musculaire. Quelques études ont montré que boire du jus de betterave, riche en nitrates, aurait des effets bénéfiques sur les performances sportives en diminuant la consommation d’oxygène par le cœur lors d’efforts continus, réduisant ainsi la fatigue musculaire et augmentant par suite l’endurance du sportif.

L’oxyde nitrique est une molécule qui va dans les régions de l’organisme qui ont besoin d’oxygène et le cerveau en est un puissant consommateur.

 

l’exercice physique, bon pour le cerveau

Par ailleurs, un certain nombre d’études a montré que l’exercice physique a des effets bénéfiques sur le cerveau. Lorsque l’on pratique de l’exercice physique, le cortex somato moteur qui traite les informations provenant des muscles et commande la motricité des muscles squelettique, trie les informations provenant du corps. L’exercice physique devrait renforcer le cortex somato moteur.

Une étude[1] a, pour la première fois, testé l’effet combiné de l’exercice physique et de la consommation de jus de betterave sur les réseaux de fonctionnement du cerveau dans le cortex moteur, la région du cerveau qui contrôle et planifie l’ensemble des mouvements volontaires du corps humain, et sur les connections secondaires entre le cortex moteur et le cortex insulaire qui soutiennent la mobilité.

 

Étude et résultats

Elle a inclus 26 hommes et femmes âgés de 55 ans et plus qui ne pratiquaient pas d’exercice physique, avaient une pression artérielle élevée et prenaient plus de deux médicaments pour soigner leur hypertension. Ils ont bu trois fois par semaine pendant 6 semaines, une heure avant une marche d’intensité modérée de 50 minutes sur un tapis de course. La moitié des participants a reçu la boisson à base de jus de betterave contenant 560 mg de nitrate, les autres ont eu un placebo.

Les résultats suggèrent que les fonctions motrices ont été significativement renforcées dans le groupe pratiquant l’exercice et prenant le jus de betterave. De plus, des différences dans les connections de second ordre entre le cortex somato moteur et le cortex insulaire étaient également significatives. Le groupe ayant associé exercice physique et jus de betterave montrait un plus faible nombre de connections que le groupe placebo. Associer la consommation de jus de betterave à la pratique d’exercice physique délivre davantage d’oxygène au cerveau et crée un excellent environnement pour renforcer le cortex somato moteur.

Ces résultats montrent le potentiel de l’exercice physique associé à la consommation de jus de betterave à augmenter la neuroplasticité.

[1] Petrie M et al. Beet root juice : an ergogenic aid or exercise and aging brain. J erontol A Biol Sci Med Sci 2016 Nov 9. Doi : 10.1093/gerona/glw219.

 

Découvrez tous les articles de Nature-Sciences-Santé : https://www.nature-sciences-sante.eu/accueil/

Retrouvez tous les articles du Magazine Capkala en cliquant sur le lien suivant : http://mag.capkala.fr/

Share
Caroline

(509Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *