La permaculture, qu’est-ce que c’est ?

Accueil » Objectif bien-être » La permaculture, qu’est-ce que c’est ?
Share

La permaculture, qu’est-ce que c’est ? Tout le monde en parle mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ? D’après le petit Robert « la permaculture est un mode d’aménagement écologique du territoire, visant à concevoir des systèmes stables et auto-suffisants ». Mais encore ? Steve Read nous fait un point sur le sujet…

 

durée de la vidéo : 36 minutes et 08 secondes                      mise en ligne par : Steve Read                      le : 28 novembre 2014

 

 

La planète se dégrade vite et nous en sommes responsables. L’agriculture qui s’est développée depuis des décennies est une agriculture intensive. Mais nous découvrons que finalement, elle produit relativement peu par rapport aux milliers d’hectares utilisés. Les Français et bien d’autres peuples dans le monde aimeraient revenir à une agriculture plus saine pour l’homme et pour la terre. C’est pourquoi la permaculture ou agriculture permanente, commence à se développer, mais de quoi s’agit-il exactement.

 

La permaculture, c’est quoi ?

Dans les années 1985, 2 Australiens essaient de préserver la nature tout en la cultivant, en fait, ils font une agriculture permanente. Ils conservent les espaces sains et réparent les sols détruits par la pollution. Pour ce faire, ils utilisent différentes techniques, comme ramener des animaux sur les terres. Mais ils recréent aussi des écosystèmes pour l’humain de demain. En fait, ils réfléchissent sur l’amélioration des conditions de vie de l’être humain mais aussi de l’habitat ou comment faire une meilleure gestion de l’eau…

 

On sait qu’il est possible de produire beaucoup de nourriture sur de petites surfaces. Et si vous le souhaitez, vous aussi vous pouvez changer votre jardin pour faire de la permaculture. Par exemple, il est bon de mélanger les légumes avec les arbres et les arbustes. D’autre part les champs inoccupés peuvent devenir des forêts, il faut savoir les guider pour en faire une forêt comestible.

 

Le monde change

Depuis quelques années aux États-Unis, il existe des cultures sur les toits , la récolte au m2 est impressionnante. A Paris et dans les grandes villes en général on trouve des ruches préservées par les pesticides. En Turquie, des espaces verts sont cultivés par les habitants des immeubles. Quand on pense qu’aujourd’hui il faut manger entre 25 et 46% de légumes ou de fruits en plus pour avoir les mêmes quantités de minéraux qu’en 1940 !!!

 

 

La Bretagne produit 56% de la production de porcs en France , hélas ils sont nourris au soja d’Amérique du sud. Le problème est qu’eux-même détruisent leurs sols pour nourrir les Français ! De plus, 56% des antibiotiques vétérinaires sont utilisés dans les élevages porcins dont le lisier est étalé sur les champs. Malheureusement, comme il pleut beaucoup dans cette région, ce lisier coule dans les rivières qui arrivent sur les côtes. La conséquence est dramatique, l’algue verte qui s’installe sur les plages est extrêmement toxique. Alors quelle est la solution ?

 

 

Nous devenons soucieux de la provenance des produits que nous consommons et nous voulons connaître les producteurs. Les Français choisissent ce qui est bon pour leur santé, ils se rapprochent des producteurs locaux et font moins confiance aux supermarchés. Même si les prix sont un peu plus élevés, les clients comme les producteurs sont les grands gagnants.

 

Retrouvez plus d’articles sur le bien-être dans le Magazine en cliquant sur le lien suivant : capkala

 

Share
Caroline

(334Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *