Les fruits et légumes les plus contaminés

Share

“Manger au moins 5 fruits et légumes par jour”, oui mais lesquels ??? Les Français sont de plus en plus inquiets par les pesticides qu’ils ingurgitent tous les jours. Voici un classement des fruits et des légumes les plus contaminés…

 

 

Fruits et légumes

 

 

Le slogan « manger au moins 5 fruits et légumes par jour » a été lancé par le gouvernement Français et l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) en 2001. L’objectif était de faire prendre conscience aux Français que consommer des fruits et des légumes amélioraient leur santé.

Mais alors, quels fruits et quels légumes ? En 2001 on parlait peu du danger des pesticides ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. D’ailleurs lassociation Générations Futures a publié un rapport le 20 février 2018 sur la présence de pesticides dans les fruits et les légumes non bio consommés en France et les chiffres sont alarmants…

 

Selon leur rapport, 72,6% des fruits et 41,1 % des légumes non bio, portent des traces de pesticides quantifiables. Voici les fruits et légumes les plus contaminés et les plus concernés par le dépassement des limites maximales « présence de résidus de pesticides quantifiés » et « dépassement de LMR  (limites maximales de résidus »).

 

Les fruits et légumes les plus contaminés . Rapport réalisé par Générations Futures

19 fruits :

 

Les fruits et légumes

Les fruits et légumes

 

 

33 légumes

 Les fruits et légumes

Les fruits et légumes

 

 

L’association Générations Futures nous alerte également sur la présence de plusieurs résidus de pesticides dans un même aliment ! Un cocktail explosif avec des conséquences désastreuses sur la santé ! Le lien entre pesticides et la maladie de Parkinson est régulièrement démontré par les recherches (France info). D’ailleurs, une étude publiée il y a quelques jours dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) prouve que le risque de maladie de Parkinson n’atteint pas seulement les agriculteurs, mais aussi la population habitant dans des régions agricoles et plus particulièrement viticoles.

 

Ces chiffres sont stupéfiants et inquiétants, c’est pourquoi il est important de privilégier le bio. Même si « bio » ne veut pas dire sans pesticide. En effet, il est bon de préciser qu’en agriculture bio, il est possible d’utiliser des pesticides mais de sources naturelles, les quantités de résidus sont donc moins importantes.

 

Il ne reste plus qu’à attendre l’interdiction complète et définitive des pesticides pour espérer se nourrir de façon saine. On en parle mais dans combien de temps tous ces produits  dangereux ne seront-ils plus sur le marché ? Il y a urgence pour notre santé et celle de l’environnement…

 

 

Retrouvez tous les articles de Capkala sur le magazine en cliquant sur le lien suivant : http://mag.capkala.fr/

Share
Caroline

(453Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *