Les sangsues, une méthode naturelle

Accueil » Non classé » Les sangsues, une méthode naturelle
Share

Les sangsues étaient connues de nos ancêtres pour leurs vertus thérapeutiques. Cependant, ce petit animal, boudé pendant des décennies, réapparaît au XXe siècle dans les hôpitaux pour soigner. Ces petites bêtes, qui ne sont pas particulièrement attrayantes, ont des qualités incroyables, encore faut-il accepter de les avoir sur le corps…

 

Les sangsues, une méthode naturelle
les sangsues, une méthode naturelle

 

 

De l’antiquité à nos jours

Tout d’abord, l’utilisation des sangsues en médecine remonte à la période de l’antiquité. A la renaissance les médecins l’employaient pour les fameuses saignées (incisions des veines pour soigner l’anémie et la syphilis). Puis, au XIXe siècle, un médecin préconise les sangsues pour traiter toutes les pathologies. La demande explose, les pharmacies n’ont plus de stock et des élevages se développent un peu partout dans le pays.

Mais les médicaments modernes arrivent sur le marché et les sangsues disparaissent du paysage médical. D’ailleurs, peu de pays continuent à les utiliser, hormis la Russie, l’Inde et la Turquie qui restent fidèles à cette méthode de traitement. Puis, c’est au XXe siècle qu’elles réapparaissent dans les hôpitaux après une longue période d’abandon et de mauvaises réputations. Depuis une trentaine d’années elles font leur retour en France.

 

Les sangsues en médecine

Les sangsues font partie de la famille des vers annelés, il en existe plus de 600 sortes mais très peu sont utilisées en médecine. L’hirudo médicinale est l’une des espèces utilisées pour les soins. Elle peut mesurer jusqu’à 22 cm, et a une durée de vie de 20 ans.

Son nom latin est : « sanguisuga » : qui signifie : je suce le sang. En fait, elle possède une ventouse à chaque extrémité qui lui permet de s’accrocher et de mordre sa prise. Les propriétés de sa salive sont nombreuses : anticoagulantes, anti-inflammatoires, antalgiques. La sangsue est une véritable thérapeute.

Elle est utilisée essentiellement en chirurgie plastique, réparatrice et traumatologique. Aujourd’hui en France, de nombreux services de chirurgie les utilisent.

 

La séance d’hirudothérapie

D’abord, les sangsues sont livrées une fois leur jeûne de 3 mois effectué. Une séance d’hirudothérapie, dure entre 20 et 90 minutes, tout dépend du soin et de l’endroit où elles sont posées. En fait, elles peuvent absorber 10 fois leur poids en sang en 20 à 45 minutes, puis elles se détachent toutes seules. Le travail effectué, elles sont jetées.

 

Quelle rôle ont-elles ?
  • elles fluidifient le sang pour éviter les phlébites,
  • soulagent les tendinites, l’arthrose, les varices, les furoncles,
  • résorbent les hématomes, les hémorroïdes
  • nettoient le sang (la fameuse saignée),
  • apaisent les maux de tête et les acouphènes.

 

Les sangsues médicinales ?

il existe des élevages de sangsues en France. De fait, si vous souhaitez tenter l’expérience, il suffit de les commander pour les recevoir le lendemain. Cependant, le colis vous sera livré avec une notice d’utilisation, l’emploi des sangsues n’est pas anodin. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien si vous n’êtes pas du milieu médical. Attention aussi aux contre-indications telles : l’hypotension, maladies hémorragiques, anémies, traitements d’anticoagulants…. Le prix : entre 8 et 10 € la sangsue.

 

Retrouver des articles bien-être sur le Mag en cliquant sur le lien suivant : capkala

Share
Caroline

(348Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *