L’origine des huiles essentielles médicinales

Share

Les Français utilisent de plus en plus les huiles essentielles pour soigner les petits maux du quotidien. Pierre Franchomme, spécialiste des huiles essentielles est l’inventeur de l’usage thérapeutique de nombreuses d’entre elles : Immortelle, Ciste, Inule odorante, Tea Tree…

 

 

Durée de la vidéo : 5 minutes et 58 secondes        proposé par  : Des Maux et des mots      le 15 décembre 2015

 

Les parents de Pierre Franchomme sont tous les deux herboristes, il grandit au milieu des ballots de plantes. Adulte il devient Expert-Aromatologue et pharmacologue, puis dans les années 75-80 il est le premier à relancer les huiles essentielles. En effet, après un cursus médical classique, il choisit le chemin de la médecine naturelle et redécouvre l’intérêt des huiles essentielles thérapeutiques. Les huiles sont connues et utilisées depuis très longtemps mais suite à sa thèse il devient une référence dans ce domaine.

 

L’origine des huiles essentielles médicinales

Il est donc le premier à travailler sérieusement et scientifiquement sur les huiles essentielles, sur leurs contenus et leurs molécules actives. A l’époque, la palette d’huiles essentielles est plutôt pauvre. Pierre Franchomme en intègre une vingtaine comme le Tea Tree, l’Immortelle, le Ciste, l’Inule odorante… Pour chacune, il fait un chémotype, c’est-à-dire leur carte d’identité. De fait, on vantait leurs bienfaits mais sans vraiment apporter de précision sur leur type.

 

Il découvre qu’en fonction du lieu de la pousse, la plante ne synthétise pas les mêmes composants et a une activité thérapeutique différente. Ainsi la nature du sol, l’altitude, le soleil, les conditions climatiques, les populations végétales voisines, sont des éléments qui influenceront l’essence fabriquée par la plante. Cette étude faite par des pharmaciens a été reprise par Pierre Franchomme qui l’imposa au monde médical et pharmaceutique.

 

Dès lors que l’on aborde l’aromathérapie, le chémotype est indispensable. La qualité médicinale de la plante dépend du terroir et de la qualité de l’extraction. Si la plante n’est pas distillée suffisamment longtemps et correctement, les ingrédients de certaines molécules seront moins importants. Le chémotype associé à la dénomination scientifique latine, permet la parfaite compréhension du mode d’activité des huiles essentielles. Cela aboutira à l’emploi d’une thérapie naturelle et efficace.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’origine des huiles essentielles médicinales, découvrez le livre de Pierre Frachomme : aromathérapie exactement

 

Retrouvez tous les articles du Mag. Capkala en cliquant sur le lien suivant : http://mag.capkala.fr/

Share
Caroline

(420Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *