Médecine traditionnelle chinoise

Share

Dès que l’on parle de médecine traditionnelle, les chinois pensent immédiatement aux plantes médicinales. Cette médecine date de plusieurs milliers d’années et des laboratoires se développent pour mieux déterminer les aspects scientifiques afin de faire perdurer cette vieille tradition.

Durée de la vidéo : 49 minutes et 54 secondes mise en ligne par Budo Attitude le 30 décembre 2015

 

La médecine traditionnelle chinoise.

20000 plantes médicinales, acupuncture, tuina, taï-chi, qi gong, voilà ce qui fait la richesse de la médecine traditionnelle chinoise. Elle est étroitement liée au taoïsme (le taoïsme est une philosophie de vie dont le principe est que l’homme doit faire corps avec l’univers). La médecine traditionnelle chinoise se fait connaitre en Europe en 1671 grâce à un jésuite Grenoblois qui publie un livre sur les secrets de la médecine chinoise mais c’est en 1810 que le docteur Louis Berlioz (père du musicien) publie un ouvrage sur la pratique de l’acupuncture Française. Depuis 1986, l’acupuncture est enseignée dans quelques universités françaises, notamment celle de Lyon, mais cette formation reste facultative.

Un médecin formé à la médecine traditionnelle chinoise, reçoit une patiente qui se soigne depuis 20 ans grâce à cette méthode et elle en est ravie. 4 façons sont utiles pour faire un diagnostic : observer, interroger, écouter, palper. Les médecins Occidentaux qui se forment à la médecine traditionnelle chinoise, utilisent ensuite les deux médecines. Beaucoup d’entre eux se servent de l’acupuncture, assez populaire en France.

En médecine chinoise il y a un axe, cœur/rein qui doit être en harmonie, le cœur représente le feu, le rein représente l’eau. Les aiguilles sont plantées à des endroits bien précis, le manche est en cuivre et la tige en acier inoxydable. Auparavant, les aiguilles étaient en acier ou en or pour tonifier l’énergie et d’autres en argent pour disperser l’énergie. Aujourd’hui elles ne sont plus stérilisées car elles sont à usage unique.

En Chine, il existe des universités qui enseignent la médecine traditionnelle chinoise, de nombreux étudiants étrangers viennent s’y former. Mais avant de commencer les cours de médecine traditionnelle, les étudiants apprennent le chinois et cela peut prendre 1 à 2 ans.

 

L’équipe Capkala vous donne son avis :

La médecine traditionnelle chinoise prend la personne dans sa globalité et recherche les déséquilibres en travaillant, entre autres, sur les méridiens afin de ré-harmoniser le corps de la personne. Espérons, qu’un jour, nous puissions trouver et profiter, près de chez nous, de médecins formés à la médecine traditionnelle chinois !

 

En France, les acupuncteurs sont tous médecins et eux seuls sont habilités à poser des aiguilles, soyez vigilants.

 

Share
Caroline

(453Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *