le grand problème d’aujourd’hui, c’est la peur

Share

Le grand problème d’aujourd’hui, c’est la peur ! Peur des mauvaises nouvelles, peur du chômage, peur de la précarité, peur de ne pas être aimé, peur de ne pas être compris….mais pourquoi avons-nous peur ? Nadège Bidet, sophrologue, nous donne quelques explications.

 

le-grand-problème-d-aujourd-hui-la-peur

Une petite réflexion à bien intégrer et très souvent entendue lors de mes consultations. Je vous en ai fait un petit résumé avec des phrases intégratives cellulairement qui proviennent de Neal Donald Wash dont j’ai suivi l’enseignement. Le plus grand problème d’aujourd’hui, c’est la peur.

C’est un phénomène qui impact sur tout. Tout ce que nous pensons, disons, faisons, toutes les décisions que nous prenons. Toutes nos réactions, toutes nos réponses. Et tout ce que l’on expérimente ne peut provenir que de 2 sources : soit de l’amour, soit de la peur !

 

Pourquoi avons-nous peur ?

La plus grande partie du monde, y compris moi, expérimente la peur. Donc, nous devons regarder nos peurs, comprendre ce qu’est la peur, de quoi il s’agit et d’où elle provient?

Tout d’abord, nous avons peur de la vie elle-même ! Nous en avons peur car nous avons peur de la mort ! Cela nous prouve bien que derrière toutes ces peurs, se cache la peur de la mort.

Si vous n’avez pas peur de mourir alors vous n’avez pas peur de vivre. Vous voulez savoir comment on peut définir la peur ? C’est notre pensée qui croit que l’on ne pourra pas obtenir ce dont on a besoin, c’est aussi simple que cela.

Une personne qui n’a besoin de rien, n’a peur de rien. Si je n’attends rien de vous, je ne vous crains pas. Cet état créé un sentiment d’intrépidité que beaucoup de maîtres spirituels ont vécu.

Donc, quand j’ai commencé à observer et à ressentir mes propres peurs et quand je me suis rendu compte que mes peurs prenaient le contrôle sur moi ( une peur qui me paralyse !) , je me suis demandé : de quoi ai-je besoin ?  On a tous connu cet état de paralysie qui est le résultat de nos peurs.

J’ai peur que personne ne m’aime et si quelqu’un m’aime, j’ai peur de perdre cet amour un jour…

Comment je résous cette problématique ? Uniquement quand je comprends qui je suis vraiment, et pour être qui je suis, je n’ai pas besoin de l’amour des autres.

Si je pense que ma joie ne provient pas de moi, je tombe dans la peur. Quand j’ai conscience que ma joie ne vient pas de l’extérieur, mais que, moi seule, peut la générer, ma peur disparaît. Je deviens beaucoup plus attractive pour les gens car cette peur qui les fait fuir, ne se réalise pas.

Quand les gens sont attirés à moi, l’inverse survient. Effectivement, nous sommes attirés par les gens sûrs et forts sans qu’ils soient arrogants, mais juste conscients et équilibrés au plus profond d’eux-mêmes.

Si je ressens de votre part que vous avez un fort besoin de moi, ma peur sera de ne pas pouvoir le satisfaire et donc de vous perdre.

 

 

Les gens qui apparaissent comme sereins, en paix, joyeux, et intrinsèquement heureux, sont des gens qui ont conscience que leur joie, leur sérénité et leur bonheur ne dépendent que d’eux ! Voilà ce qu’est le cheminement spirituel pour moi, la manière de se transformer et de quitter la peur. Si vous vivez votre vie dans la joie et la découverte, alors il n’y aura plus rien à craindre. Et votre vie deviendra une grande joie, comme elle a toujours été censée l’être.

A bien méditer

Texte écrit par Nadège BIDET

Sophrologie, Conseils en fleurs de Bach, Énergétique, Massage intuitif de bien-être, Relaxation, Méditation, Reiki, Magnétisme, Coupeur de feu, Réflexologie

Share
Caroline

(726Articles)

Faire un commentaire

Votre adresse e-mail ne s’affichera pas. Les champs requis sont marqués d’un *